Sans sucre, fruits défendus?


Pour mieux comprendre / mercredi, février 13th, 2019

fruits

              « Goûtez aux fruits défendus, sans en être mordu »

Josiane Coeijmans. Poêtesse, écrivaine, parolière. Belgique 1966.

Les fruits

Ce sont des aliments riches en minéraux, anti-oxydants, vitamines et fibres. Ils contiennent également du fructose qui est le sucre métabolisé par le foie et stocké sous forme de graisse. Notre organisme ne peut gérer qu’une faible quantité de fructose, ce qui correspondait bien au mode vie de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs qui n’avaient accès finalement qu’au sucres des fruits.
Actuellement le panel de fruits qui nous est accessible à toute période de l’année nous ferait consommer deux fois plus de fruits qu’il y a trente ans ! Le problème est que notre organisme ne s’est pas adapté à l’abondance de sucre présent dans notre environnement, notamment aux produits transformés. Résultat, le foie est saturé de boulot !

Le bénéfice essentiel du fruit entier

L’avantage principal des fruits consommés entiers est la présence de fibres qui vont ralentir l’absorption du fructose par le foie et permettre une assimilation correcte des nutriments par l’intestin. Pour plus de précision sur les fibres, voir mon article dédié, ici.

Un fruit entier sera toujours un meilleur choix face à un fondant au caramel. Ils sont non seulement gorgés d’eau, de vitamines, de minéraux de fibres mais ils sont également gorgés de vitalité et d’énergie de la vie.

Quelques suggestions 

Préférez-les de saison et à maturité et pour le reste je dirai « sans restriction » si ce n’est que la digestion peut être ralentie en les associant à des aliments cuits. Ou encore le mélange banane-tomate ne fait pas bon ménage.                                                                                                            

Comment ralentir l’absorption du sucre présent naturellement dans le fruit ?

Lorsque vous consommez un fruit, la digestion et l’absorption des nutriments se font dans les quelques heures qui suivent. Cependant, lorsque le fruit est associé à des matières grasses ou protéines, tout le processus de digestion sera ralenti. Ainsi, l’organisme mobilisera son énergie à la transformation des aliments et à la digestion sur un temps beaucoup plus long.

fruits et purée d'amande

Les fruits chez les 4filles

Notre petite famille consomme une grande quantité de fruits,  de saison, locaux lorsque cela est possible, bio de préférence. Exception faite pour la noix de coco évidemment : il n’y a pas de plantation connue dans le coin !

Les fruits secs

Ils sont par définition déshydratés, c’est-à-dire que l’eau contenue dans le fruit est retirée et qu’il reste une grande concentration de sucre, mais également de minéraux et d’oligoéléments. La datte est le fruit sec indétrônable chez nous qui à l’avantage aussi de pouvoir être utilisé dans les préparations culinaires comme produit sucrant.

Le fruit sec est aussi une excellent option pour consommer des fruits en-dehors de la saison. Il suffit de réhydrater le fruit sec quelques heures dans de l’eau filtrée. 

A ma façon

Pour les besoins de mon expérience initiale du sans sucre, j’ai préféré faire une pause avec les fruits pour me déshabituer du goût sucré. Je me suis focalisée sur les sucres à supprimer plutôt que de porter mon attention sur ce qui nourri vraiment (même avec un goût sucré).

A l’inverse, maintenant, les fruits font pleinement partie de mon alimentation. Je fais des repas de fruits, notamment le petit déjeuner.

 

La consommation de fruits : le récap.

Les fruits frais, entiers, avec peau (pour celle comestible), de saison, plutôt bio pour éviter un bonus inutile et dommageable de pesticides, sont digestes, sains constituant une excellente source de fibres et nutriments essentiels. C’est sans aucun doute le meilleur choix pour le goûter des petits comme des plus grands. 

Si vous êtes sensible à votre consommation de sucre, celui des fruits entiers est incomparablement meilleur pour la santé. Il n’y a pas de fruits défendus !

 

 

Sources :   Sarah Wilson, Kid’s cookbook.
                    Dr. Robert Lustig, conférence Berkeley lab.
                    Dr. David Perlmutter, Grain Brain.
                   

Photos : Marilyne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.