Fermentation : le kéfir de fruits et ses bulles


Recettes / dimanche, septembre 22nd, 2019

 

« Aimer, cela commence toujours par boire avec quelqu’un. Peut-être parce qu’aucune sensation n’est si peu décevante. Une gorge sèche se figure l’eau comme l’extase et l’oasis est à l’épreuve de l’attente. Celui qui boit après le désert ne se dit jamais : « C’est surfait. » Offrir une boisson à celle que l’on s’apprête à aimer, c’est suggérer que la délectation sera au moins à la hauteur de l’espérance. »

Amélie Nothomb, romancière belge. Extrait du roman, Soif 2019.

Fermentation : le kéfir de fruits

Fermentation : le kéfir de fruits

Accompagné de ce beau soleil qui joue les prolongations, je vous présente la recette désaltérante fermentée par excellence.    

Le kéfir de fruits !

C’est une boisson aux propriétés probiotiques, qui ravit donc nos petites bactéries intestinales (voir mon article sur les microbiotes ici). Elle est pétillante, légèrement acidulée et peu sucrée.

Ce qui me plaît le plus dans le kéfir de fruits est qu’il se partage. En effet, la fermentation va permettre la multiplication des grains en abondance. Cela peut permettre des dons qui eux-mêmes vont permettre d’autres partages : j’adore ce principe ! Merci maman, donc, pour cette belle découverte.

Fermentation : les grains de kéfir de fruits

Il est également possible de les acheter dans certains magasins bio ou sur Internet. Noter que les grains de kéfir de fruits sont différents de ceux pour le kéfir de lait.

Sous ses airs de pépites d’or délavées le kéfir cache bactéries et levures. Tout ce petit monde va prêter main-forte à l’organisme via le microbiote intestinal pour s’approprier les nutriments et renforcer le système immunitaire.

N’en déplaise à ma prof de latin de l’époque, Je vous passe les noms latino- tarabiscotés des souches les plus communes. (Séquence : infos inutiles !)

Fermentation : le kéfir de fruits

Pour obtenir la boisson fermentée au goût pétillant et aux allures de citronnade, je vous décris la préparation en y ajoutant quelques précautions.

            Ingrédients et matériel :
  • Des grains de kéfir (environ 1cs bombée pour 2 L d’eau). 
  • 2 L d’eau filtrée
  • 2 à 3 rondelles de citron
  • 3 figues sèches ou abricots secs.
  • 1 cc de sucre (j’utilise du sirop de riz, le sucre traditionnel ira très bien.) 

Les matières utilisées lors de la préparation ont leur importance : préférer le verre, la faïence, le plastique ou le bois. 

  • Une grande jarre en verre d’environ 2 litres
  • Une cuillère en bois
  • Une passoire en plastique

 

           Préparation de la fermentation : le kéfir de fruits

Mettre l’eau dans le contenant, y plonger les grains de kéfir, ajouter le sucre.

A l’aide d’une cuillère en bois ou en plastique, remuer le tout.

Ajouter les fruits secs désirés ainsi que les rondelles de citron.

Si vous utilisez un contenant avec couvercle de type « le parfait », fermez le couvercle sans caoutchouc et sans le sceller.

Pour tout autre contenant, recouvrir d’un tissu propre que vous fermerez autour du bocal à l’aide d’un élastique ou d’une ficelle.

Fermentation : le kéfir de fruits

Laisser pauser 48 heures environ. Ce temps de pause varie selon la température de la pièce, la quantité de grains de kéfir et celle du sucre.

Dans le processus de fermentation, les fruits secs vont lentement remonter à la surface. C’est le parfait indicateur pour la consommation de la boisson. Au-delà de 3 jours, la boisson devient plus acide et peu agréable à la consommation.

Fermentation : le kéfir de fruits

             Conservation :

La préparation réalisée, Il vaut mieux la consommer rapidement ou la stocker au réfrigérateur 3 à 4 jours. Idéalement, il est souhaité de conserver la boisson dans une bouteille en verre avec un couvercle afin de maintenir le pétillant.

Les grains de kéfir peuvent être réutilisés tout de suite ou conservé au réfrigérateur dans un bocal ou récipient en verre, recouvert d’eau sucrée. Afin de garder les grains plus longtemps, il est également possible de les congeler ou les faire sécher avant de les conserver dans un bocal ou une boîte hermétique.

Tout comme les aliments fermentés, le kéfir de fruits peut ne pas convenir à certaines personnes. Je pense notamment aux personnes atteintes de la maladie de Crohn, du syndrome de côlon irritable, ou présentant des Candidas par exemple. L’arrivée abondante de bactéries et levures sur un microbiote déséquilibré n’est pas souhaitable ou à petites doses.

Le kéfir de fruit est pour moi une boisson ludique et dont je ne me lasse pas de voir se reproduire les grains. Un mélange de magie et de générosité de la nature.

A votre santé !

Kéfir de fruits et ses bulles

Sources : 

Hélène Schernberg et Louise Browaeys : « Je découvre la fermentation. » Edition Terre vivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *