Comment bien choisir son savon de Marseille


Pour mieux comprendre / dimanche, juin 2nd, 2019

« Les historiens arrivent à tirer plusieurs volumes d’un personnage dont on ne sait pas grand chose. C’est une manière de contempler l’univers dans une bulle de savon. »

 
Prosper Mérimée, écrivain, historien et archéologue français.
 

Savon de Marseille

Le savon de Marseille

Peut-être vous demandez-vous pour quelle raison je m’étends sur un domaine qui ne touche pas à l’alimentation ?

Et bien, vivre dans un environnement en limitant nos expositions à des substances non désirables permet également de protéger sa santé. Pour en savoir plus sur ma démarche, cliquez ici.

 

Le fameux savon

C’est un indétrônable de la culture française. Connu depuis des décennies pour ces nombreuses utilisations dans la vie quotidienne. Il est respectueux de l’environnement et parfaitement sain pour la santé.

Le savon de Marseille est « l’indispensable » dans la vie de tous les jours. Il est tellement parfait qu’il est largement copié, transformé, coloré, déformé pour brouiller les pistes du consommateur. N’ayant pas d’appellation protégé, le champ des possibles est infini.

Le véritable savon de Marseille a certaines caractéristiques qui nous orientent sur sa qualité :

  • Il est composé majoritairement (minimum 72%) d’huiles végétales. L’huile de grignons d’olives (pulpe des noyaux d’olives) lui conférera sa couleur verte.

 

  • Il est fabriqué dans une savonnerie artisanale française. Cuisson au chaudron à l’ancienne, s’il vous plaît ! Voici les maisons utilisant ce procédé :

 

                                              Alepia

                                             Le Sérail

                                             La Corvette (savonnerie du Midi)

                                             Fer à cheval

                                             Marius Fabre

 

  • Il ne contient pas plus de 6 ingrédients. Corps gras végétal, sel marin, soude, eau.

 

  • Il ne contient pas de graisses animales. Il n’y a pas de conservateur, additif, colorant ni parfum.

 

  • Personnellement, j’attends d’un savon de Marseille qu’il ne contienne pas d’huile de palme (c’était un déchirement à l’époque de me séparer de la célèbre pâte à tartiner pour des raisons écologiques, alors même bataille). Cependant, l’huile de palme ne fait pas parti des critères d’exclusion par l’Union des professionnels du savon de Marseille. (UPSM)

Ce regroupement de spécialistes du savon cubique vert, ajoutent une mention spéciale pour l’authentification de celui-ci : à savoir la localisation de la maison conceptrice, à proximité de Marseille.

Seul manquement pour La Maison Alepia (fabrication en Ile de France) alors qu’elle valide tous les autres critères, même le mien.

Quels sont ses avantages :

  • C’est un nettoyant efficace : en même temps, c’est un peu le minimum demandé !

Pour une utilisation, entre autres, en soin du linge et pour l’entretien ménagé.

J’ai jeté mon dévolu sur lui il y a longtemps maintenant pour la confection de ma lessive. Il grappille du terrain pour tout le reste. Voir mes recettes prochaines sur le blog.

  • Il est respectueux de la santé

    : il suffit de regarder la liste des ingrédients pour se rassurer. En l’occurrence : huiles végétales, eau, sel et soude.

C’est LE critère fondamental pour moi. Il peut être utilisé comme soin du corps en savon de douche (personnellement, je le trouve trop asséchant pour ma peau), comme dentifrice (pas testé encore), et pour le lavage des mains.

Minimiser l’exposition de notre corps aux produits nocifs devrait être une priorité.

Le microbiome n’aime pas beaucoup

                                les Formaldéhides,

                                les Alkylphénols,

                                les E suivi de numéro (tel des codes d’agents secret !),

                                le Dyoxide de titane,

                                l’Ether de glycol

et mon préféré : le Décaméthylcyclopentasiloxane qui à part apporter des points au Scrabble n’inspire rien de bon.

Cette petite énumération n’a rien d’exhaustif, ça n’est malheureusement qu’un échantillon de ce que l’on peut trouver dans nos produits du quotidien.

Toutes ces substances chimiques donnent une belle couleur, une belle texture, une longue conservation, une bonne odeur mais sont aussi de redoutables perturbateurs endocriniens.

Il n’est pas étonnant d’avoir une recrudescence de troubles de la fertilité, cancers, maladies chroniques, hyperactivité, autisme, allergies… Car la plupart du temps nous ne savons pas ce que veulent dire tous ces noms.

Savon de Marseille : le Sérail

  • Il est écologique

    : le savon de Marseille est un produit naturel et biodégradable. Il suffit de vérifier la liste des ingrédients pour se rassurer. Les composés sont peu nombreux et simples.

Pour être dans une démarche écologique complète, il faudrait s’assurer que le savon est fabriqué avec de l’huile de grignon d’olive (le savon sera de couleur verte). En effet, d’autres huiles végétales comme l’huile de Coprah (chair de coco), ou pire encore pour l’environnement, l’huile de palme, peuvent y être ajoutées. Celle-ci ne provenant d’évidence pas de l’hexagone  ☹, pas de cocorico écologique.

  • Il est économique :

    le fameux cube de savon de Marseille de 300 g est au prix de 4 euros en moyenne. Celui-ci peut suffire pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois et cela pour un usage au quotidien. Le simple petit morceau pourra être utilisé efficacement, pur ou dilué. Il peut être trouvé à peine plus cher sous forme liquide en vrac.

Savon de Marseille liquide

Afin de donner la place méritée au savon de Marseille dans notre quotidien, il est nécessaire de mettre de côté des exigences auxquelles nous sommes habitués de nos jours : finies la mousse et senteurs cerise noire/pistache !

Cependant, le savon de Marseille a de nombreuses vertus et utilisations. Il est avant tout le moyen d’entretenir son intérieur sans produits toxiques, et de ne pas exposer son corps à des substances nuisibles.

Lors de votre achat, veiller à toujours vérifier la composition. Le vrai savon de Marseille ne se trouve pas en grande surface et contrairement à ce que l’on croit, rarement sur les marchés. Cependant, vous aurez plus de chance dans certaines drogueries, magasins bio, boutiques de produits en vrac ou même sur Internet directement depuis les maisons de savon. 

 

Sources :

Site internet des Maisons du savon 

site internet, « Consommons sainement« 

 

 

 

 

Une réponse à « Comment bien choisir son savon de Marseille »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *